Navigation

Un algorithme pour améliorer la diagnostic de la pneumonie

 

Les méthodes utilisées pour identifier les infections respiratoires nécessitant une antibiothérapie dans les cabinets des généralistes ne sont pas assez performantes. Nous augmentons le degré de précision en combinant deux nouveaux outils diagnostiques dans un algorithme.

Portrait / description du projet (projet de recherche en cours)

Les généralistes prescrivent trop souvent des antibiotiques en cas d’infection respiratoire aiguë parce qu’ils ne peuvent pas faire la différence entre une pneumonie bactérienne et des infections non-bactériennes. Pour améliorer l’approche diagnostique, nous développons un procédé qui combine un ultrason pulmonaire et un test rapide pour la procalcitonine, qui aide à différencier les infections bactériennes et virales. Comme les deux méthodes prises séparément livrent un trop grand nombre de diagnostics incertains, nous combinons les résultats dans un algorithme pour augmenter la précision. Dans notre étude, plusieurs généralistes utilisent cette stratégie et nous comparons leur taux de prescription d’antibiotiques et leurs succès thérapeutiques avec ceux d’un groupe témoin qui ne l’applique pas. .

Contexte

Les infections respiratoires aiguës font partie des causes les plus fréquentes pour lesquelles des médecins prescrivent inutilement des antibiotiques. Il convient de réduire la consommation de tels médicaments dans ce domaine.

Objectif

Notre objectif est de mettre au point un outil pratique et peu coûteux qui permette de mieux identifier les pneumonies, qui doivent être traitées par antibiotiques, parmi les patients avec une infection respiratoire que les méthodes utilisées jusqu’à présent.

Importance

Comme cette stratégie diagnostique ne requiert qu’un petit appareil portable et des tests rapides faciles à réaliser, elle se prête à toutes sortes de contextes et pourrait être étendue à large échelle très rapidement. De plus, nous évaluons les critères qui favorisent ou au contraire entravent son utilisation auprès des médecins participant à notre étude.

Titre original

Procalcitonin and lung ultrasonography point-of-care testing to decide on antibiotic prescription in patients with lower respiratory tract infection at primary care level: cluster randomised trial

Responsables du projet

  • Dr. Noémie Boillat Blanco, Service des maladies infectieuses, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne
  • Dr. Andreas Kronenberg, Institut für Infektionskrankheiten Universität Bern, Bern
  • Dr. Valérie D'Acremont, Department of Epidemiology and Public Health, Swiss Tropical and Public Health Institute, Basel
  • Dr Nicolas Senn, Policlinique Médicale Universitaire PMU, Lausanne

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

/SiteCollectionImages/portraetbilder/Boillat-Noemie_0537.jpg

Dr Noémie Boillat Blanco Service des maladies infectieuses
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois
Rue du Bugnon 46 1011 Lausanne +41 79 556 16 86 noemie.boillat@chuv.ch